top of page

Du deuil au bonheur conscient

Les deuils ont fait partie de ma vie très tôt.

Rapidement j'ai dû faire face à la mort.

En moins de 10 ans, j'ai dû négocier des pertes que normalement on vit sur une vie entière. Endeuillée par le suicide, les deuils périnataux, la séparation, le deuil de la famille, d'amitiés et le décès de mes deux parents en quelques années, la souffrance était atroce.

À travers tout cela, j'ai navigué à travers la maladie de mon fils durant ses deux premières années de vie, j'ai aussi accompagné le père de mon enfant dans le décès de sa maman et un oncle dans le décès de son fils.

La dégringolade s'est fait sentir et à chaque perte, je tombais un peu plus bas. J'étais épuisée, complètement perdue, le sentiment de vide était insoutenable.

Jusqu'à ce que je découvre la pleine conscience.

On l’entend souvent ce mot, mais ça été pour moi, la seule façon de vivre avec autant de perte et de retrouver mes repères intérieurs.

Petit à petit j'ai retrouvé cette force qui m'avait quittée trop tôt. Après avoir eu trop souvent les yeux boursoufflés d'avoir pleuré, je me suis permis peu à peu un sourire, une paix intérieure et beaucoup d'amour.

Si mon histoire te parle, reste à l'affut pour rejoindre très bientôt notre groupe sur le deuil. Pour passer du deuil, au bonheur conscient. Parce que chaque deuil nous amène à retrouver un sens que l'on ne voyait pas auparavant.


Avec amour, Marie-Claude


17 vues0 commentaire

留言


bottom of page