Rechercher

Créer de l'espace, avec lui.

Depuis sa naissance, il a toujours été un ancrage pour moi. Sans le savoir, il m’apporte beaucoup plus que je peux le faire j’en suis certaine.


Il me voit méditer, il me questionne, il veut essayer. Il emprunte parfois mon mala ou il me demande de faire la “goutte” (la cohérence cardiaque) avant de se coucher. Alors je lui ai offert le sien. Son mala. Un cadeau précieux. Une représentation d’une force qu’il a en lui et qu’il oublie trop souvent. Il ne tient pas du voisin tsé.


Il m’inspire tellement cet humain si sensible. Tout le heurte, tout le rend joyeux, c’est une boule de sensibilité. Lorsque je vois ses yeux illuminés de joie, que j’entends son rire contagieux ou que je sens ses larmes qu’il me confie, mon coeur se serre. Je souhaite qu’il trouve cette force tranquille et ses repères intérieurs dans ces instants de joie comme dans ceux de peine. Une stabilité intérieure sur laquelle il peut compter.


Ça gigotte vite à l’intérieur de lui. Je me reconnais. Mais j’essaie d’être un modèle pour lui, de créer de l’espace avec lui dans de courts moments de respiration ensemble et de lui enseigner que tout passe.

On ne peut imposer cette démarche de pleine conscience à quiconque, encore moins à un enfant. Mais, ces petits moments d’espaces répétés ouvriront peut-être cette voie vers son calme intérieur.


Avec tout mon amour, je l’accompagne de façon parfaitement imparfaite, dans son chemin qui sera le sien.


25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout